Algorithme Google : une mise à jour qui fait du bruit

Les mises à jour de l’algorithme Google sont fréquentes. Selon Gary Illyes, analyste pour le compte du moteur de recherche, il y en aurait environ 3 par jour ; mais toutes n’ont pas fait autant de bruit que la désormais (tristement) célèbre mise à jour Fred. Face au désarroi (et c’est un euphémisme…) des SEO du monde entier, Illyes confirmait le 24 mars dernier la mise en oeuvre d’un nouveau filtre pour aider les robots d’indexation à classer les sites web, sans pour autant détailler ses effets. Zoom sur une mise à jour qui n’a pas fini de faire parler d’elle !

Mise à jour Fred : à quoi sert-elle ?

Vous connaissiez déjà Panda, destiné à lutter contre les contenus de faible qualité (à commencer par le keyword stuffing et le duplicate content), et Penguin, qui agit contre les pratiques black hat de netlinking (fermes de liens, backlinks de piètre qualité). Rencontrez désormais Fred, qui agirait contre… les sites exclusivement conçus pour générer des revenus.

En effet, cette mise à jour semble pénaliser des sites qui mettent l’accent sur :

  • Les revenus publicitaires, comme les bannières ou les liens affiliés ;
  • Les liens pensés pour générer des revenus et non pour approfondir la navigation des internautes, comme on peut en voir sur les réseaux de blogs privés (PBN).

En bref, la mise à jour Google Fred nous incite à replacer l’expérience utilisateur au coeur de la démarche SEO, avec des contenus qualitatifs et une expérience de navigation qui ne soit pas polluée par de trop nombreuses annonces publicitaires. Nous sommes également en droit de nous demander si cette modification de l’algorithme n’est pas motivée par l’apparition, puis la démocratisation des private blogs networks, dont les liens servent exclusivement à améliorer le trafic d’un money site, et donc ses revenus.

En l’absence d’explications claires de la part de Google, il ne nous reste plus qu’à nous montrer vigilants, en réduisant le nombre d’annonces publicitaires (sous quelque forme que ce soit) sur nos sites tout en visant une expérience utilisateur irréprochable —tant sur le plan technique qu’éditorial.

Laisser une réponse