Apprendre la musique en conservatoire : atouts et limites

Afin de réussir dans la musique, beaucoup de personnes songent à s’inscrire dans un conservatoire : il s’agit d’une voie particulièrement réputée, qui peut effectivement mener au succès. Cependant, cette alternative offre-t-elle uniquement des avantages à ceux qui la sélectionnent ? S’agit-il du choix à privilégier pour faire de la musique son métier ? Zoom sur les principaux avantages – ainsi que les limites – des conservatoires de musique.

Les avantages des conservatoires de musique

Une formation à haute valeur ajoutée

Vous n’aurez pas accès au même bagage si vous prenez des cours de guitare à domicile ou si vous allez au conservatoire. La deuxième alternative permet naturellement d’obtenir une formation de meilleure qualité.
On le sait, les individus qui sortent d’un conservatoire ont un excellent niveau et des compétences valorisées dans le monde de la musique (connaissances théoriques ET pratiques, polyvalence).

Une flexibilité intéressante

Après avoir effectué une formation en conservatoire, vous avez emmagasiné tellement de savoirs que vous pouvez facilement vous adapter à des contextes et des demandes variables. Par exemple, vous avez suffisamment d’aisance pour jouer seul, mais vous êtes également capable de vous synchroniser avec un groupe.

De plus, le fait d’avoir un excellent bagage théorique vous permet d’être plus efficace dans vos apprentissages futurs. Par exemple, vous arriverez plus rapidement à progresser si vous décidez de vous mettre à un nouvel instrument.

Une bonne gestion du stress

Si vous vous inscrivez dans un conservatoire, vous allez devoir faire preuve d’une grande assiduité et d’une véritable discipline au quotidien. Dans ces établissements réputés, les enseignants n’acceptent aucune concession sur la rigueur, ce qui peut constituer une source de pression dans un premier temps… Mais vous ne le regretterez pas plus tard !

Car cette expérience, bien qu’elle ne soit pas de tout repos, va vous permettre de faire face aux défis de la vie de musicien plus sereinement. Vous aurez déjà appris à gérer le stress et la pression ; cela vous aidera forcément plus tard.

Les inconvénients des conservatoires de musique

Des formations difficiles à vivre

S’il est déjà difficile d’être sélectionné pour entrer en conservatoire de musique, il paraît tout aussi compliqué d’y rester. En effet, de nombreuses personnes ayant vécu cette expérience évoquent volontiers un parcours souvent semé d’embûches. Très concrètement, environ 50 % des étudiants quittent l’établissement avant la 2e année d’études, parce que ce qu’on leur demande est trop difficile.
On soupçonne parfois même les conservatoires d’adopter plus ou moins volontairement une politique très difficile, afin de ne garder que les élèves les plus motivés dans leurs murs. Ces abandons leur permettent de pouvoir continuer à recruter de nouveaux élèves de première année régulièrement, alors même qu’ils n’ont pas toujours suffisamment de professeurs pour répondre à une demande très appuyée.

Un apprentissage parfois jugé « archaïque »

Les conservatoires de musique n’ont plus besoin de faire leurs preuves : on le sait, ils mènent à la réussite quand on parvient à rester dans l’école et à suivre assidument tous les cours. Pour autant, cela ne signifie pas que tous les cours soient une partie de plaisir.
En effet, on étudie beaucoup de théorie, de solfège et de notions un peu floues pour des débutants. Cela permet d’acquérir un bagage et de devenir plus compétent par la suite. Mais pour les élèves qui ont besoin de concret et de pratique afin de garder la motivation, l’expérience du conservatoire peut être rédhibitoire.
Il faut avoir un mental très résistant et une motivation sans faille pour réussir le défi du conservatoire. Si vous ne pensez pas avoir le profil pour cette expérience très exigeante, rien ne vous empêche de commencer par des cours particuliers, afin de vous initier plus sereinement.

Laisser une réponse